Exemple

Alice possède sa clé utilisateur personnelle. Chaque fois qu'elle est connectée à son autre ordinateur (« Portable_Alice »), elle ne peut pas accéder au volume chiffré avec la clé de démarrage de l'ordinateur « SGNCLT ».

Le « SGNCLT » du terminal protégé par SafeGuard Enterprise dispose uniquement de sa propre clé de démarrage, BOOT_SGNCLT.

Le responsable de la sécurité attribue la clé de démarrage "BOOT_SGNCLT" à Alice de la façon suivante :

  1. Il sélectionne l'utilisateur Alice.
  2. Il clique sur l'icône « Jumelles » dans la barre d'outils de SafeGuard Enterprise. Cela ouvre la boîte de dialogue de recherche qui affiche également les clés de démarrage.
  3. Il sélectionne la clé « BOOT_SGNCLT ».

Alice possède désormais deux clés : « Utilisateur_Alice » et « BOOT_SGNCLT ». Ceci peut être vérifié dans Clés et certificats.

« BOOT_SGNCLT » a été attribuée deux fois : à l'ordinateur SGNCLT et à l'utilisateur Alice.

Alice peut désormais accéder au volume chiffré de tout autre terminal protégé par SafeGuard Enterprise auquel elle peut se connecter.

Ensuite, elle peut facilement utiliser des outils tels que l'Explorateur Windows ou regedit.exe pour résoudre la cause du problème de démarrage.

Si, dans le cas le moins favorable, le problème ne peut pas être résolu, elle peut enregistrer les données sur une autre unité, reformater le volume et le reconfigurer entièrement.